Esmeralda

Le paradis est une cage dorée,

Mais chez nous c'est l'enfer, 

Le 16e est une cage dorée, 

Mais à la cité c'est l'enfer. 

L'ascenseur est encore en panne, 

Je cherche l'ascenseur social. 

A la cité toute les fleurs fane 

Il n'y a que des cannibales.

Impossible de toucher la haute, 

Tu peut lui resemblé, mais n'en sera jamais,

Pour l'atteindre, il faudrait être cosmonaute 

Mais la rue, te maintient sur l'pavé.

Le seul moyen, est de trouver une fille bien 

Avec Papa Maman qui serait des gens bien.

Un amour béni par l'ascension social,

Un amour béni par mes pulsions animales. 

Mais quelle genre de bourgeoisie 

Viendrait à la cité,

Comme quelque genre d'écrit 

On est toujours mal cité.

Obligé de se déguiser pour allé dans le 16e,

Mais toujours un couteau bien aiguisé 

On a pas confiance dans le système. 

On sera tout en haut d'la pyramide de Guisé

Mais comme des touristes,

Qui n'ont rien réserver. 

Impossible de s'adapter 

L'air y est trop pur,

Le béton n'y est pas assez dur

Ah c'est dur. 

Reprend d'la pure,

Viens on va traîner 

Dans l'quartier. 

Chez eux les barreaux sont serré, 

Quand il nous voit il appelle les CRS,

Il on cru qu'on allé les agressé 

Vas y on rentre en CRF.

Merci de laisser un commentaire !

1000 caractères restants


Message!

Avant de partir laissez un petit commentaire svp.
L'auteur du poème serait ravis de vous lire!
Merci. 

image vos poemes

x

Copyright © 2006 / 2021 Vos poèmes(partage de poèmes) - Tous droits réservés  CopyrightFrance.com         

      sitemap website structure web organization flat icon 512 Plan du site      Créé par  Thierry.M..

Information légal

EB Sticky Cookie Notice

Afin de vous offrir une service optimal, ce site utilise des cookies.

Ce site utilise des cookies pour assurer la meilleure expérience. En continuant à utiliser ce site Web, vous acceptez leur utilisation.