Esmeralda

L’OCÉAN

Une bise effleure

La tiédeur de la nuit,

Découvre les couleurs

De la lune qui luit.

Les étoiles d’argent

Tremblent au firmament,

Les doux reflets changeants,

Se fondent en diamants.

Le manteau noir s’étend,

Étire le voile

Par de-là l’océan,

Et tisse sa toile.

Le ressac lancinant

Harmonise les lieux,

Brasse le flot vivant,

L’écume jusqu’au cieux.

Jeux multicolores

Sur les vagues meurtries,

Où viennent éclorent,

Mille mousses flétries.

Clapotis incessants,

Aquatique beauté,

D’un masque grimaçant,

Dans le noir, emporté.

Volutes parfumées

D’humidité iodée,

Ou l’eau, accoutumée,

Ne fait qu’échafauder.

Roulement des galets

Sur le sable creusé,

Prélude d’un ballet,

Plein de chassés-croisés.

La vague s’étire

Tel un feu follet,

Luit, et se retire,

Sous les reflets violets

Un océan de vie

En représentation,

Spectacle inassouvi,

D’amour et de passion.

Merci de laisser un commentaire !

1000 caractères restants


Message!

Avant de partir laissez un petit commentaire svp.
L'auteur du poème serait ravis de vous lire!
Merci. 

image vos poemes

x

Copyright © 2006 / 2021 Vos poèmes(partage de poèmes) - Tous droits réservés  CopyrightFrance.com         

      sitemap website structure web organization flat icon 512 Plan du site      Créé par  Thierry.M..

Information légal