Esmeralda

 

Je suis las

La fatigue s'insinue dans chacun de mes interstices, elle s'infiltre dans la moindre de mes articulations, se fraie un chemin pernicieusement jusqu'à mon essence, pour la teindre de sa couleur sans saveur, de son odeur sans clarté.

Je suis somnolent, fatigué, éreinté, lessivé, épuisé, assommé.
Mon identité s'efface, se tamise, se dilue, s'obscurcit, s'évapore, s'oublie.
Je ne suis plus que lassitude, et quand on me demande mon nom, je réponds : je suis fatigué.

 

Merci de laisser un commentaire !

Gravatar
Poète-Masqué
j'aime


" Et lorsque la fatigue nous prend, laissons filer le radeau loin des tempêtes, nous pourrons enfin nous reposer."
de SOJAN

0

1000 caractères restants


Message!

Avant de partir laissez un petit commentaire svp.
L'auteur du poème serait ravis de vous lire!
Merci. 

image vos poemes

x

Copyright © 2006 / 2021 Vos poèmes(partage de poèmes) - Tous droits réservés  CopyrightFrance.com         

      sitemap website structure web organization flat icon 512 Plan du site      Créé par  Thierry.M..

Information légal