Esmeralda

                                                     Ipséité d'un vestige du passé.

                 Tu avises l'horizon.

                 Une multitude de contrées semblent s'y profiler 

                et pourtant un cadre dentelé ne cesse de les dissimuler.

                Incarcéré dans ta cellule dotée d'une pellicule, tu spécules...

              Condamné à l'inertie, ton cadre de vie comme seule compagnie,

              Tu médites sur cette invention inédite.

              Cet objectif si immersif t'aurait-il octroyé une parcelle d'éternité ?

             Était-ce ce que tu désirais ?

             Tu l'ignorais.

             Secondes, minutes, heures,... du temps tu effleures l'évanescence, 

             lui qui venait de te prêter allégeance.

            S'avère-t-il être une aubaine, une chance?

            D'ores et déjà, ton existence est ponctuée de morosité, de monotonie.

           Ah, que ne sacrifions-nous pas au nom de la nostalgie ?...

          Aurais-tu dû t'éclipser face à l'emprise de cet appareil, cette merveille?

          Vainement s'attirent tes tourments mais s'impose à ton esprit une ultime         question:

         "Pourquoi ces bords écornés délimitent-ils mon champ de vision?"

        Moi qui te contemple, je peux t'éclairer: 

       "N'usurpe pas une autre identité, toi qui n'es qu'une photographie gisant au sol d'un grenier délabré..."    

 

 

 Lisa Dos Santos

Merci de laisser un commentaire !

1000 caractères restants


Message!

Avant de partir laissez un petit commentaire svp.
L'auteur du poème serait ravis de vous lire!
Merci. 

image vos poemes

x

Copyright © 2006 / 2021 Vos poèmes(partage de poèmes) - Tous droits réservés  CopyrightFrance.com         

      sitemap website structure web organization flat icon 512 Plan du site      Créé par  Thierry.M..

Information légal