Esmeralda

 

______ . ______

La neige tombe drue

Recouvrant toits et rues

Voilant trous et aspérités

Pour offrir une nouvelle vérité

C’est le silence absolu

Les oiseaux se sont tus

En prélude au spectacle

Les chats les chiens les humains renâclent

A troubler la chute floconneuse

De cette étrange charmeuse

Elle est à l’unisson du ciel

Sans profondeur terne immatériel

Pur ne pas troubler l’exhibition

De la nouvelle star de la manipulation

Elle blanchit ce qui était caché

Pour le bien dissimuler

Comme un gros délit absout

Par un jugement voyou

C’est la saison (braderie) du blanc

Propice à la grande toilette

Des galeries Lafayette

Aux avides commerçants

Changeons nos draps de lits

Nos serviettes et nos mélancolies

Afin de bien accueillir le printemps

Joie exubérante des enfants

Devant la simplicité la candeur

Qui leur ressemble tant

Et chasse la complexité

Des devoirs des gravités

Blanc blanc c’est la limpidité Ingénuité fraîcheur lucidité

La vraie puérilité des âmes simples

La neige tombe drue

Recouvrant toits et rues

Voilant trous et aspérités

Pour offrir une nouvelle vérité

 

 

Raymond 16 01 2021

 

 

Merci de laisser un commentaire !

1000 caractères restants


Message!

Avant de partir laissez un petit commentaire svp.
L'auteur du poème serait ravis de vous lire!
Merci. 

image vos poemes

x

Copyright © 2006 / 2021 Vos poèmes(partage de poèmes) - Tous droits réservés  CopyrightFrance.com         

      sitemap website structure web organization flat icon 512 Plan du site      Créé par  Thierry.M..

Information légal