fbpx
1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Il était gros,
si gros,
que quand il était nu
et qu'il s'assoyait,
Il ne le voyais plus !

Quoi donc ?
Mais son tuyau, bon Dieu,
les replis faisaient des vagues,
dignes d'une mer, grosse,
comme il est ici dû.

Et n'allez pas penser que je me moque,
ah non, ça n'est pas chrétien,
Je me vois juste, "quand je suis nu",
et je me dit que peut-être,
bientôt, je ne le verrai plus... ;-)

Ajouter un Commentaire

Merci de lire les conditions générales d'utilisation avant de poster un commentaire.


Copyright © 2006 / 2020 Vos poèmes(partage de poèmes) - Tous droits réservés  CopyrightFrance.com         

Information légal                                                       sitemap website structure web organization flat icon 512 Plan du site                                                Created by  Thierry.M..