ESOTERISME

La fleur refleurira,

Sur l’aride chemin,

Où demain pleurera,

La vie sans lendemain.

Imprégnés sur le sol,

Mes pas précipités,

Sous le vent d’Eole,

Dans les champs exploités,

Marqueront à jamais,

La trace du passé,

Traversant désormais,

La mémoire angoissée.

Les senteurs du matin,

Mêlent à l’éther,

Leurs rubans de satin,

Aux couleurs palettées.

Mon corps allégé,

Invisible et présent,

Cocon désagrégé,

Paisible et bienfaisant.

Un souvenir errant

Qui passe lentement,

Dans le ciel transparent,

Fuyant l’apitoiement.

L’ombre fuit sur les champs,

S’enivrant de clarté,

Dans le soleil brillant,

Vivant en aparté.

Nature convoitée,

Où l’oiseau joint le ciel

A la terre ouatée,

Volant l’immatériel.

Et je reste ici-bas,

Dans ce monde vécu,

Sachant qu’en contrebas,

Il y a les vaincus.

Merci de laisser un commentaire !

1000 caractères restants


Message!

Avant de partir laissez un petit commentaire svp.
L'auteur du poème serait ravis de vous lire!
Merci. 

image vos poemes

x

Copyright © 2006 / 2021 Vos poèmes(partage de poèmes) - Tous droits réservés  CopyrightFrance.com         

      sitemap website structure web organization flat icon 512 Plan du site      Créé par  Thierry.M..

Information légal