Esmeralda

 

Entre nous, aux portes du désert, une gare est encombrée par le silence.

Entre nous, aux portes du désert, il y a des chemins de fer branchés sur le mode errance.

Entre nous quelque part, un fantôme attend son train.

Je me révèlerai à lui.

Pas aujourd'hui. Peut-être plus tard...

Merci de laisser un commentaire !

1000 caractères restants


Message!

Avant de partir laissez un petit commentaire svp.
L'auteur du poème serait ravis de vous lire!
Merci. 

image vos poemes

x

Copyright © 2006 / 2021 Vos poèmes(partage de poèmes) - Tous droits réservés  CopyrightFrance.com         

      sitemap website structure web organization flat icon 512 Plan du site      Créé par  Thierry.M..

Information légal