Esmeralda

 

En parallèle de l’océan, le ciel fait profil bas.

En parallèle du feu, c’est la pluie qui réchauffe.

 

En parallèle du train, une fille en cache une autre.

En parallèle de la nuit, c’est le jour qui se couche.

 

À l’ombre de la scène, en riant, résonne la voix de l’arlequin détraqué.

 

En parallèle du soleil, le sommeil de la lune.

En parallèle du rêve, il y a les couleurs vivantes.

 

Au fond des bois, les esprits de la forêt se faufilent dans une feuille unique.

 

En parallèle du silence, c’est la joie du monde.

En parallèle des peurs il y a le courage.

 

À l’angle de la saison, une petite marchande de prose se régénère.

 

 

Merci de laisser un commentaire !

1000 caractères restants


Message!

Avant de partir laissez un petit commentaire svp.
L'auteur du poème serait ravis de vous lire!
Merci. 

image vos poemes

x

Copyright © 2006 / 2021 Vos poèmes(partage de poèmes) - Tous droits réservés  CopyrightFrance.com         

      sitemap website structure web organization flat icon 512 Plan du site      Créé par  Thierry.M..

Information légal