Esmeralda

 

Écrire a défaut d'oublier
C'est ce que je fais tous les jours sans hésiter
Depuis toujours c'est un reflex de tout retenir
Quoique je pense, je l'écris pour l'avenir


Mais si un jour je me sentais fatigué...
Mais si un jour j'aurai la flemme de continuer...
Où disparaîtrait ces pensées vagabondes ?
Où s'accumulerait mes réflexions immondes ?

La réponse c'est dans mon cœur
La où mes bourgeons de sentiments deviennent fleurs
Et le fait de le gonfler de mots à évacuer
C'est le condamner à un jour exploser

Petit à petit mon humeur s'assombrera
Avec le temps ma joie s'estompera
Je finirais seul, sans projets et perdu
Devenant fantôme de ma vie où je finirais pendu.

Donc écrire est devenu vitale pour vivre
Chaque poème me permet de survivre
Si je n'écris pas je me condamne
Je suis prisonnier, obligé de faire parler mon âme

Comment se débarrasser de ces chaînes mélodieuses ?
Comment briser le sortilège qui m'oblige à crier mes pensées les plus odieuses ?
Je ne sais pas donc je continue à écrire
Je ne sais pas donc je continue à éviter de mourir


Merci de laisser un commentaire !

Gravatar
Hirondelle bleu
A choisir C'est ce style là que je préfère VM chez toi
0

1000 caractères restants


Message!

Avant de partir laissez un petit commentaire svp.
L'auteur du poème serait ravis de vous lire!
Merci. 

image vos poemes

x

Copyright © 2006 / 2021 Vos poèmes(partage de poèmes) - Tous droits réservés  CopyrightFrance.com         

      sitemap website structure web organization flat icon 512 Plan du site      Créé par  Thierry.M..

Information légal