Esmeralda

 

Je côtoie les voies ferrées quand mes pensées déraillent

 

Je partirai

 

Loin des oiseaux de la ville

 

J’en pâtirai

 

Peut-être

 

Mais je te quitte, Fauvette grisette

 

Toi et ces bâtiments grisâtres

 

J’irai longer le Rhin

 

Beau et sinistre fleuve

 

J’écrirai ma bohème

 

Comme Rimbaud et ses poèmes

 

Qu’importe l’épreuve

 

Qu’il neige, qu’il pleuve

 

J’égrènerai la flore sur ma route

 

M’agripperai à l’herbe et à l’air

 

Du temps

 

Assez du rocher près de l’étang !

 

Il est temps que j’aille nager

 

Mais je crois que je tends

 

La nuit vers ce temps, qui me nuit

 

Merci de laisser un commentaire !

1000 caractères restants


Message!

Avant de partir laissez un petit commentaire svp.
L'auteur du poème serait ravis de vous lire!
Merci. 

image vos poemes

x

Copyright © 2006 / 2021 Vos poèmes(partage de poèmes) - Tous droits réservés  CopyrightFrance.com         

      sitemap website structure web organization flat icon 512 Plan du site      Créé par  Thierry.M..

Information légal