fbpx

baniere vos poemes

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Mais regardez le donc cet avare rapace,
Il compte son argent centime après centime,
Se préservant sans cesse de son ami intime
Qui convoite les pièces à mettre en sa besace.


Tout profit lui est bon, n’étant pas regardant,
Quand bien même il nuirait à toute une nation,
Mais qu’importe à ses yeux toute cette population,
Qui erre sur les routes par la faim se tordant.


Il préfère, et de loin, s’empiffrer son assiette
Remplie jusqu’au ras bord de bons plats mijotés,
Pour s’en gaver la panse, les sales morceaux ôtés,
En s’essuyant la bouche du coin de sa serviette.


Il mettra tous ses sous à prévoir une chapelle
Au sein d’un cimetière, dans un lieu bien en vue,
En redoutant sans cesse qu’à la moindre imprévue
Les gens ne puissent voir que sa tombe est si belle.


Car prévoir ses obsèques est bien plus important
Pour ce vil égoïste qui trouve détestable,
De partager le pain, tous à la même table.
Cela n’a aucun sens, il juge ça révoltant.


C’est pourquoi sur la terre rôde tant de misère
Nous suivant pas à pas, plus grande chaque jour,
Puisque le cœur humain est vide et sans amour,
La détresse des pauvres continue et s’insère.

Ajouter un Commentaire

Merci de lire les conditions générales d'utilisation avant de poster un commentaire.


Copyright © 2006 / 2020 Vos poèmes(partage de poèmes) - Tous droits réservés  CopyrightFrance.com         

Information légal                                                       sitemap website structure web organization flat icon 512 Plan du site                                                Created by  Thierry.M..