Esmeralda

Contre toutes et tous, contre vents et marées

Je partirai, bien loin d’ici, vers d’autres lieux

Je m’en irai marcher sous de délirants cieux

L’idéal dans les yeux, fantaisies amarrées.

J’écouterai tomber le sang frais de mes pieds

Quand les âcres oiseaux aux chansons inouïes

S’en iront dans le ciel vers les eaux éblouies

Ô nature princière ! Ô somptueux sentiers !

Comme un très grand rêveur, j’errerai sur les routes

Et les soirs étoilés chargés de douces gouttes

Rafraîchiront mon cœur dans ces bois égarés.

Et courant à travers les ombres qui s’allongent

Je m’en irai dans ce si fantastique songe

Où mon cœur rime avec mes souliers déchirés.

Merci de laisser un commentaire !

1000 caractères restants


Message!

Avant de partir laissez un petit commentaire svp.
L'auteur du poème serait ravis de vous lire!
Merci. 

image vos poemes

x

Copyright © 2006 / 2021 Vos poèmes(partage de poèmes) - Tous droits réservés  CopyrightFrance.com         

      sitemap website structure web organization flat icon 512 Plan du site      Créé par  Thierry.M..

Information légal

EB Sticky Cookie Notice

Afin de vous offrir une service optimal, ce site utilise des cookies.

Ce site utilise des cookies pour assurer la meilleure expérience. En continuant à utiliser ce site Web, vous acceptez leur utilisation.