baniere vos poemes

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Au détour d’un songe le moi s’égare,

Semblable à ces reliefs hagards

Dont les halos arborent le dessin ;

De ces lueurs que le divin

(Si tant est qu’il subsiste en ce bas monde)

Jalouse d’une ire profonde.

 

Alors, même si tout n’est qu’illusion,

Abandonnons notre Passion

Pour le ballet déchaîné de Morphée ;

Car seule l’utopie permet,

Inéluctable, frêle, dérisoire,

De brouiller quelque peu ce noir.

Ajouter un Commentaire

Merci de lire les conditions générales d'utilisation avant de poster un commentaire.


Copyright © 2006 / 2020 Vos poèmes(partage de poèmes) - Tous droits réservés  CopyrightFrance.com         

Information légal                                                       sitemap website structure web organization flat icon 512 Plan du site                                                Created by  Thierry.M..