Darkmode

 

Dans ce beau cercle bordé de neige luisait,

D'un bleu plus profond que la mer circadienne,

Telle une abysse au lointain fond abstrait,

Une douce pupille que la brise emmène.

***

Dans ces eaux déchainées par la houle glaciale,

Sombre ce cœur a la mélodie envoutante,

Venu réchauffer ces marins louables,

Leur rappelant les lointains cris de leurs amantes.

***

Ô toi douce sirène au corps langoureux,

Abreuve de désir ce marin délicieux,

Entends le son cristallin des rondes bulles,

***

Nourris-toi de son immense bonheur frêle,

Rappelle-toi bien que tu n'es qu'éphémère.

Tous comme ton amour, sans toi il erre.

Merci de laisser un commentaire !

1000 caractères restants


Message!

Avant de partir laissez un petit commentaire svp.
L'auteur du poème serait ravis de vous lire!
Merci. 

image vos poemes

x

Copyright © 2006 / 2021 Vos poèmes(partage de poèmes) - Tous droits réservés  CopyrightFrance.com         

Information légal                                                       sitemap website structure web organization flat icon 512 Plan du site                                                Created by  Thierry.M..