1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Assis tous deux sur

les marches de l'église

dieu, que la nature

est belle sous se chemise

 

est-ce dont un ange

ou juste une femme

aux pouvoirs étranges

débordant de charme

 

belle princesse

je n'y suis pour rien

face à tes fesses

face à tes seins

 

à ta merci

de par ta beauté

de par les habits

que tu as ôté

 

je suis resté

planté devant toi

bouche bée

sans pensée, sans voix

 

à te dévorer

des pieds aux cheveux

offrant ta beauté

à mon corps envieux

 

belle princesse

je n'y pouvais rien

face à tes fesses

face à tes seins

 

un corps de rêve

immaculé

petite fille de ève

tu m'as charmé.

Ajouter un Commentaire

Merci de lire les conditions générales d'utilisation avant de poster un commentaire.


Copyright © 2006 / 2020 Vos poèmes(partage de poèmes) - Tous droits réservés  CopyrightFrance.com         

Information légal                                                       sitemap website structure web organization flat icon 512 Plan du site                                                Created by  Thierry.M..