Imprimer
Catégorie : Poèmes d'amour
Affichages : 1687

Dans la douce lumière du crépuscule,

Ou dans l'obscurité de l'aube colorée,

S'aperçoit son exquise et douce pureté,

Figée dans ses yeux aux éclats minuscules.

***

L'utopie des plus grands rêveurs n'est que de voir,

Son corps délicieux, aux courbes parfaites,

Ses délicats yeux, semblables aux noisettes,

Ainsi que sa douce et délicate ardeur.

***

La suave chaleur de son corps irradie,

Les hommes d'un incommensurable bonheur,

Telle la magnifique Déesse des Cœurs,

***

Nageant dans l'océan déchainé du désir,

Ô toi Sarah, seul ton beau corps est si convoité,

Il guérit les blessures des Cœurs sans les délaisser.

Merci de laisser un commentaire !

1000 caractères restants


Joomla SEF URLs by Artio