1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Dans la douce lumière du crépuscule,

Ou dans l'obscurité de l'aube colorée,

S'aperçoit son exquise et douce pureté,

Figée dans ses yeux aux éclats minuscules.

***

L'utopie des plus grands rêveurs n'est que de voir,

Son corps délicieux, aux courbes parfaites,

Ses délicats yeux, semblables aux noisettes,

Ainsi que sa douce et délicate ardeur.

***

La suave chaleur de son corps irradie,

Les hommes d'un incommensurable bonheur,

Telle la magnifique Déesse des Cœurs,

***

Nageant dans l'océan déchainé du désir,

Ô toi Sarah, seul ton beau corps est si convoité,

Il guérit les blessures des Cœurs sans les délaisser.

Ajouter un Commentaire

Merci de lire les conditions générales d'utilisation avant de poster un commentaire.


Copyright © 2006 / 2020 Vos poèmes(partage de poèmes) - Tous droits réservés  CopyrightFrance.com         

Information légal                                                       sitemap website structure web organization flat icon 512 Plan du site                                                Created by  Thierry.M..