baniere vos poemes

5 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 5.00 (1 Vote)

 

Je croyais que mes sentiments pour elle
Étaient a jamais éteintes.
Depuis le jour où elle m’a repoussé
Que de temps s’est écoulé,

Depuis l’or.
Ah ! que de visages se sont éteintes
Tandis que des nouvelles ont pris faces,

Que de cœur se sont noirci
Tandis que d’autres se sont polis,
Que d’âme ont été arrachées
Tandis que d’autres sont insufflées,

Que de rires se sont étouffés
Tandis que d’autres éclatent de plus belles,
Que d’étreintes se sont dénouées
Tandis que d’autres se resserrent,

Que de cœur se sont brisés
Tandis que d’autre se noie dans la joie,
Que de building se sont écroulés
Tandis que d’autres ont surgit,

Que d’échec j’ai essuyer,
Que de succès j’ai savourer,
Que de ruisseaux se son tarit,
Que d’animaux aient périt,

Bref tout se métamorphose,
Sauf mon amour pour elle
Qui a si longtemps restait intacte

Et qui s’est raviver de pleine feue
Le jour où j’ai revue.

 

Ajouter un Commentaire

Merci de lire les conditions générales d'utilisation avant de poster un commentaire.

Code de sécurité
Rafraîchir

Copyright © 2018 Vos poèmes(partage de poèmes) - Tous droits réservés CopyrightFrance.com        

Created by Thierry.M..