baniere vos poemes

5 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 5.00 (1 Vote)

 

Les tempêtes de mots que j'écrirai pour vous,2008 08 21 grottes de baumes 15 jack 2
Feront un océan de vagues amoureuses,
Elles vous berceront et vous rendrez heureuses
Femmes de mes poésies qui pour moi êtes tout.

Je gonflerai pour vous, la plus grande des voiles
Et au souffle des mots, emportés par le vent,
Vous trouverez alors la route des étoiles
Et connaîtrez l'amour dans un doux firmament.

Aimer la poésie, les douces écritures,
N'ayez pas peur de lire à vos heures perdues,
Vous aimerez mes vers, dont la seule ramure
Invite à découvrir les plaisirs défendus.

Du haut de mon tocsin, je sonnerai pour vous
La mélodie sans fin de la joie, du plaisir,
Profiter de l'instant, car le moment est court
Et sachez que demain il vous faut repartir.

Le merveilleux nuage ou nous sommes assis
Vous donnera la joie au cours de l'existence
N'écoutez pas vos coeurs prisonniers de la vie,
Aimer la poésie et l'amour à outrance.

Je n'écrirais Mesdames que des lettres d'amour
Vous prouvant qu'il est bon d'aimer par l'écriture
J'alignerai mes mots pour vous jours après jours
Comme l'herbe des prés fidèle à sa verdure.

J'attraperai demain les rayons du soleil
Pour placer les barreaux de notre forteresse,
Puis avec mon coeur, j'écrirai dans le ciel
Ces quelques mots d'amour..."je t'aime ma déesse"

Parmi toutes les femmes tu te reconnaîtras,
En suivant le chemin qui t'emmène au plaisir,
Par l'imagination tu y arriveras,
N'est ce pas le ton voeux..! Ni même ton désir..!

Plus léger que la plume tu sentiras ton corps
Monter tout doucement vers le septième ciel
Laisse le s'envoler, et sans le moindre effort,
Tu verras que ton âme se réchauffe au soleil....

Le poète continu sa route au fil du temps
Il brave les tempêtes et essuie les orages
Tout comme le bateau balloté par les vents
Il sombrera tout seul dans le fond de sa cage.

Et là, restant figé, ses grands yeux dans tes yeux,
Tu comprendras pourquoi il parle tant d'amour
D'aimer autant les femmes, c'est un don merveilleux
Que seul au poète depuis le premier jour.

Il adore les femmes, il aime les conter,
Dans bien de ses écrits, on trouve trace d'elles,
Et en plus de l'amour qu'il leurs a donné,
Les regarde s'envoler comme les tourterelles.

 

Ajouter un Commentaire

Merci de lire les conditions générales d'utilisation avant de poster un commentaire.

Code de sécurité
Rafraîchir

Copyright © 2018 Vos poèmes(partage de poèmes) - Tous droits réservés CopyrightFrance.com        

Created by Thierry.M..

Les cookies nous permettent plus facilement de vous proposer des services. En utilisant nos services, vous nous autorisez à utiliser des cookies.
Plus d' informations Ok